20110721_124125_g

 

La présence d'espaces verts semble être associée à plusieurs effets positifs non seulement sur l'environnement, mais aussi sur la santé physique et mentale de la population.

L'institut de la santé publique du Québec (ISPQ) a publié une étude documentant les effets bénéfiques pour la santé des espaces verts en milieux urbains

Les arbres réduisent les polluants, comme la poussière, l'ozone, et les métaux lourds. Les espaces verts réduisent aussi le bruit, la température locale et l'effet d'îlots de chaleur urbains.

Par ailleurs, plusieurs études suggèrent que les espaces verts urbains sont associés à une meilleure santé, à la fois auto rapportée et diagnostiquée. On remarque aussi un meilleur niveau d'activité physique, un moindre taux de mortalité, moins de symptômes psychologiques, moins d'anxiété, de dépression et de stress, ainsi qu'un niveau de cohérence sociale plus important.

De plus, quelques études suggèrent que ces liens sont plus forts parmi les groupes de la population les plus désavantagés.

«Bien que des recherches complémentaires seront nécessaires pour affiner l'analyse, il semble que les espaces verts sont très importants pour la santé en milieu urbain et doivent être considérés comme un élément central lors de la planification urbaine», conclut le rapport de l'Institut.

Cette étude a été réalisée dans le cadre du Plan d'action 2006-2012 sur les changements climatiques du gouvernement du Québec.

 Source: http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2011/07/20110721-124125.html

Agence QMI / Etude: l'effet bénéfique des espaces verts sur la sur la santé