598x336xtoits-du-Palais-de-Chaillot-paris-jardins-de-gally_jpg_pagespeed_ic_2bHtuDojpi

Green_City

 

 

Un des objectifs du plan biodiversité, adopté par la Ville le 15 novembre 2011, est de créer 7 hectares de toits végétalisés d'ici 2020. Actuellement la ville en compte 3,7 hectares.

Peu à peu le végétal s'installe sur des toits peu pentus de la capitale. Cette canopée urbaine a de multiples avantages : la végétation, sobre et résistante, requiert une faible irrigation et peu d'entretien. Elle permet une meilleure régulation des eaux de pluie, une meilleure isolation des bâtiments. Elle favorise la biodiversité, lutte contre le changement climatique. Elle embellit aussi notre cadre de vie.

Quelques exemples de toits végétalisés parisiens

- 103 avenue de France - Paris 13e
Une toiture végétalisée expérimentale a été mise en place au 103 avenue de France (13e) sur le bâtiment qui abrite les services de la direction des Espaces verts et de l’Environnement. Sur 140 m² de terrasse, au 6e étage, 15 modules ont été installés. Ils accueillent au total 126 carrés, différents par leur support de cultures et les plantes cultivées.

Ces plantes appartiennent à 22 espèces, dont 12 sont issues de la flore francilienne ou française. Toutes ont d’abord été élevées sur leurs carrés de culture au centre de Production horticole de la Ville de Pari,s avant d’être installées sur la toiture.

L'évolution de ce toit-terrasse est suivie dans le temps, afin de faire émerger des méthodes favorables à la biodiversité. Ce projet vise à faire évoluer les compositions de végétaux destinés à couvrir les toitures, les couvertures de voirie ou tout autre espace public dépourvu de terre.L’analyse des résultats permettra de retenir les meilleures conditions de cultures, ainsi que les espèces de plantes les mieux adaptées.

 -89/91 rue des Haies - Paris 20e 
Le "jardin sur le toit" est un jardin partagé de 800m² aménagé sur le toit du gymnase des Vignoles.

 -Route du Pesage - Bois de Vincennes - Paris 12e
Une toiture végétalisée a été installée sur une cabane à outils de la Ferme de Paris, au bois de Vincennes. Le toit du bâtiment est recouvert d'un dense tapis de plantes vivaces.

 Les avantages d'un toit végétalisé sont:


- La fixation des poussières atmosphériques et des pollens;

- Une diminution des taux de CO et CO2, pour plus de dioxygène produit;

- Une augmentation de la superficie disponible en espace de nature;

- Une contribution à la biodiversité et une meilleure intégration paysagère; la vie sauvage retrouve des habitats, des équilibres naturels se recréent;

- Une meilleure isolation thermique (fraîcheur en été, douceur en hiver). Dans les villes, le réchauffement excessif des toitures, du béton, de l'asphalte des rues et de la maçonnerie extérieure des murs réchauffe l'air environnant de quelques degrés supplémentaires. En hiver, au contraire, une couverture végétale permet d'isoler et d'économiser le chauffage;

- Une protection renforcée de l'étanchéité de la toiture; les eaux de ruissellement sont endiguées. Annuellement, un toit végétal pourrait absorber jusqu'à 50 % de la quantité d'eau tombant sur les toits;

- Judicieusement conçues, les toitures végétalisées redonnent aux villes, notamment industrielles, une indéniable valeur esthétique et valorisent l’habitat;

- Une meilleure isolation phonique (contre la pluie, la grêle, les bruits extérieurs). La terre végétalisée est l'un des meilleurs isolants acoustiques,  car elle absorbe les ondes sonores.

Mettez-vous au vert !

 

Source : http://www.netafim.fr/article/lutter-contre-les-lots-urbains-de-chaleur